« Le journal du Dimanche (317) | Accueil | Que deviennent les stars du X ? »

Pourquoi il ne faut pas coucher avec une grosse

Samedi, j'ai reçu un mail intitulé : "Pourquoi il ne faut pas coucher avec les grosses". En anonyme. La personne m'a fait savoir qu'elle ne voulait pas qu'on se méprenne sur ses intentions et qu'on ne juge pas trop vite ses propos. Ah.

 

Peut-être que cette personne a des problèmes avec une ronde de son entourage ? Peut-être se trouve-t-elle grosse ?

 

Entre bienséance et liberté d'expression, je publie le texte :

 

Image 1 Il paraît que les hommes préfèrent les grosses. Sérieusement, qui voudrait coucher ou être avec une grosse ? Vous avez encore des doutes ? Je vous explique.

 

J’écris grosse et pas ronde, marre de ce mensonge.

 

J'ai été avec des grosses et puis j'ai rêglé mon problème avec ma mère. J'ai vécu ce que je vais vous raconter.

 

Dans n'importe quel compartiment de la vie, la grosse prend de la place. Pas de légèreté. Et même parfois, on est en droit de se demander si la grosse ne le fait pas exprès. Et puis, la grosse a toujours chaud et est toujours essoufflée. Et à table ? Comment se fait-il qu’elle mange autant et qu’elle dise : « encore un petit peu, je n’ai presque rien pris ». Et les deux roues de secours qui servent de fesses, alors ?

 

Pas de sexy avec une grosse. Franchement, les tenues des grosses sont pathétiques. Une grosse en mini-jupe ressemble à un saucisson ficelé.  Et je ne parle pas de ce que cela montre. Qui trouverait joli un bras trop gras ? un cou masqué par un goitre ? un ventre faisant la course avec des seins pour dépasser en premier une ceinture ? Et le pire que j’ai vécu : elle ne rentre pas dans les sous-vêtements offerts. Vous avez déjà essayé de trouver le creux des reins dans une grosse. Et le ventre… de la jelly. En tant qu’homme, il faut affronter le moment où elle est toute nue et elle demande : « tu me trouves belle ?».

 

Et le sexe. Sexuellement, c’est lassant une grosse. Toujours la même chose et on revient vite des gros seins qui tombent. Et même parfois je me suis demandé quand j’ai essayé une levrette si j’étais entré dans un orifice ou si j’étais coincé entre les cuisses. En somme, seule la position de la cuillère était viable.

 

Et puis, comme la grosse ne se fait pas draguer souvent, j’ai eu beaucoup de mal à m’en débarrasser facilement.

 

Enfin, il y a différents types de grosse : La grosse qui se sur-assume avec des tenues moulantes. Y’a celles, gnan-gnan, qui essaye de se transformer en un truc mignon pour attirer la sympathie alors qu’en fait elle n’attire que la pitié. Et le pire est la grosse militante qui veut imposer que sa grosse-itude est le signe qu’elle est bien dans sa peau. Si elle était si bien dans sa peau, elle n’aurait pas besoin de le revendiquer.

 

 

Je rappelle que ce texte n'est pas de moi.

Pour me suivre, twitter à toute heure : MryEmery

11/04/2011

TrackBack

URL de trackback pour cette note :
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c5abc53ef0147e3db1112970b

Ci-dessous la liste des blogs faisant référence à la note Pourquoi il ne faut pas coucher avec une grosse:

Commentaires