« Sara Varone...pose. | Accueil | Indiana Jones version Comité de la Claque »

Sens Public, la créativité et moi

Sens_public Image_3 Invité par la société Sens Public à participer à "une réunion de créativité" hier soir dans les locaux de Leyhausen, j'arrive avec beaucoup d'interrogations.
Le jour même, je déjeune avec notamment PPC qui me dit savoir que Jacques Froissant a reçu la même lettre que moi (photo à gauche) mais qu'il a décliné ce que me confirme Jacques en ne sachant pas trop quoi penser de ce genre d'invitation...  Je lui demande si c'est grâce à lui que j'ai été invité, il me répond que non...
Je me décide d'être beta testeur et d'y aller... et de vous raconter... et si en plus il pouvait se passer un ou deux évènements comiques...

J'arrive un peu à la bourre après avoir croisé dans la rue LouisVP. A l'accueil, un type devant un écran regarde une salle de réunion en train de se faire filmer. Je lui demande s'il sait pourquoi j'ai été invité... Pas de réponse. Il me fait entrer dans la salle. Là, dix personnes, un certain Jean m'accueille, je reconnais deux trois personnes, je m'assoie. Le Jean me demande d'écrire mon prénom, de dire ce que je fais dans la vie et de donner le nom d'un personnage célèbre. Je réponds et cite Alfred Jarry (...le père de la 'Pataphysique). Pas de réaction.
Sens_public Jean reprend la conversation et les deux paperboards lui servent de support... c'est alors que je demande si mon droit à l'image sera respecté, pourquoi nous sommes filmés et enregistrés et qui se cache derrière la glace sans tain derrière lui... Il répond que c'est à usage interne. J'ai le sentiment d'être pris pour un con. Je pose encore une question : Pour quel client sommes nous là ?... Là, Jean dit qu'il ne peut rien dire que cela fait parti du jeu et blablabla...Pas très transparent, pas très 2.0...
Nous sommes donc réunis pour une séance de brainstorming pour une micro structure qui va faire des recommandations à son client en synthétisant nos idées. La tentation de partir est grande mais la curiosité de voir comment Jean manœuvre aussi. Je reste pour l'étude de cas.
1bed05661195a8674d7641a6be8d2af7cb1 La suite n'est pas triste... Jean reprend le contrôle de son action après l'avoir perdu avec une nouvelle question que je pose directement au groupe (j'ai demandé à tout le monde les noms donnés... un peu de confusion...). Il inscrit sur un paperboard "Internet Mobile" puis demande à chacun de dire ce que cela lui évoque... et puis même chose pour les mots "Internet en mobilité", "Tendance internet en mobilité", "Besoin internet en mobilité", etc... Il incite tout un chacun à jouer le jeu... Petit jeu d'évidence, rien de nouveau... je n'ai prononcé qu'un mot : "twitter".
Ce qui me perturbe aussi dans cette approche big brother (je vous rappelle que nous sommes filmés et enregistrés sans nos consentements...) est le sens unilatéral de la conversation. Jean joue au facilitateur mais ne connais rien du sujet. Quand je dis rien ce n'est rien... écrire Love Shore à la place de Offshore est assez pathétique.

1bdpa5271fcbe7d75294965f31da65ab3df Agacé par ce positionnement non conversationnel de notre interlocuteur, tendance sangsue, je sors mon appareil de photo/vidéo, je le pose et filme. Il aura fallu moins de 5 minutes pour que la porte d'entrée s'ouvre, que Jean nous propose une pause, que Jean revienne et me vire de la salle avec une certaine diplomatie parce que je filme son action. Il n'aime pas perdre le contrôle le Jean... Je suis sport, je sors. En dehors de la salle, il essaye de me faire signer un document de confidentialité, me propose les 100 euros de la lettre... Une femme est sortie de la salle derrière le miroir... Je refuse tout en bloc et le quitte alors qu'ils insistent lourdement jusqu'à mettre le pied dans la porte de l'ascenseur pour pas que je puisse partir...

Qu'en penser ?

Sens Public est une société qui fait de la réflexion des autres sa matière première. Cette matière première est marketée et enrubannée d'un discours creux type science po. J'imagine très bien les phrases "nos experts pensent que...", "il ressort de nos panels que...", ou encore : "Après X heures de réunion des leaders d'opinion que nous avons rencontré pour vous, nous sommes arrivés au constat que...". Bref du consulting à la papa qui ne comprend pas que le monde a évolué. A évolué sans lui. Les outils technologiques aujourd'hui permettent de savoir ce qui se passe et animer une réunion sans la moindre connaissance sur le sujet ne permet pas de hisser un panel pour qu'il sorte le meilleur de lui même.

Je ne recommande pas Sens Public qui prend les gens pour des vaches à lait en leur donnant une parole qui les flatte sans les construire. Je ne peux que vous inciter à ne pas participer à ce genre de mascarade organisée par Sens Public ou bien alors allez-y et essayez d'avoir une attitude insupportable sans être désagréable pour les autres et vous faire virer en moins de 37 mn. Chiche ?

22/05/2008

TrackBack

URL de trackback pour cette note :
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c5abc53ef00e5526e95c08834

Ci-dessous la liste des blogs faisant référence à la note

:

Commentaires