Questions de fond...

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (8)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Qu'allons nous retenir, nous blogueurs, de cette année 2009 ? (libres paroles...)

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (8)" »

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (7)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Les blogueurs sont-ils capables de dire les choses ? Si cela est vrai pour certains, les blogueuses semblent avoir plus de mal.

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (7)" »

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (6)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Le net si "porno accessible" permet-il aux femmes et aux hommes d'être moins frustrés, plus libérés ?

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (6)" »

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (5)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Sommes nous capables de faire "un truc" ensemble ou sommes nous trop égotiques ?

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (5)" »

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (4)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Le net n'est-il qu'un lieu de lynchage des personnalités plus ou moins connues ? Dray, Sarkozy, Mitterrand, Besson, Royal, etc...

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (4)" »

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (3)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Sommes-nous plus fortiches parce que nous sommes des internautes aguerris ? Journalistes like ? 5ème pouvoir ? Révolutionnaire en ligne ?...

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (3)" »

Je blogue, tu blogues, nous bloguons (1)

Ouais, cela sent le sapin... le ralenti d'activité bloguesque. Voici 15 jours d'introspection, de moments suspendus et autres conneries parce que c'est bon les conneries. Les chroniques reprendront le 4 janvier. J'ouvre un débat pour commencer, pour évoluer aussi dans cette activité venant de fêter son premier quinquennat. La question est : Qu'apporte le blogging ? Des plaisirs ? des rencontres ? de la légèreté ? du boulot ? de la prise de conscience ?...

Lire la suite "Je blogue, tu blogues, nous bloguons (1)" »

Faut-il de la parité dans l’acte copulatoire ?

La question du jour est : Les féministes* ont-elles une vie sexuelle ? En partant du principe de base et universel qu’une femme souhaite être considérée comme telle à la verticale et beaucoup plus animale à l’horizontal, je me pose la question de savoir si la féministe est capable d’accepter ce petit arrangement avec la libido ou si même dans ces délicieux moments, elle se demande si elle doit gagner autant qu’un homme ou avoir des responsabilités au moins équivalentes. C’est vrai quoi, une féministe, une vraie, une pure, et d’autant plus si elle a quelques heures de vol sur le sujet, ne peut admettre la levrette ! Ni la position du missionnaire avec l’homme dominant reproduisant l’acte de reproduction toléré par l’Eglise ! Et encore moins la sodomie !… Quant à la fellation, en dehors d’un 69, elle ne peut exister. C’est vrai quoi, une féministe se doit de...

Lire la suite "Faut-il de la parité dans l’acte copulatoire ?" »

Une blogueuse vient de m'avouer suivre les "cours" de Scientologie

Oui, oui, vous la connaissez, elle est blogueuse. Elle blogue bien, une plume enlevée, des vidéos efficaces, des tweets tordants, très peu de commentaires, mais toujours impertinents, elle bosse dans l'écriture... et hier, elle m'a avoué que depuis quelques semaines, elle va suivre des "cours" de Scientologie. Flash Back : Début des années 90's, je suis chargé de mission pour la commission contre les sectes à l'Assemblée Nationale. Je gratte tout ce que j'entends. Des simples explications théoriques aux plus douloureux témoignages de manipulations mentales qu'opèrent les sectaires comme les scientologues sur de pauvresses personnes. C'est odieux, même les esprits forts et solides intellectuellement se font retourner. C'est un véritable rouleau compresseur qui a comme objectif premier d'isoler la personne, puis de la presser pour lui prendre tout ce qu'elle peut. Et, en somme, la tuer. Ma copine blogueuse est déjà manipulée. Par ses réponses toutes faites, elle défend déjà...

Lire la suite "Une blogueuse vient de m'avouer suivre les "cours" de Scientologie" »

Mais alors avec qui on va en Egypte à Noël ?

C'est l'histoire d'une seconde qui fait toute la différence. Il était là à donner un cours dans son bureau en dehors des heures de bureau. Pas de la lèche, mais de la générosité sous des airs d'homme cravaté. Il avait embrassé ses quatre enfants comme tous les matins, il avait enlacé sa femme comme tous les matins. Le déjeuner de ce samedi était prévu à 13h. Dans sa grosse voiture de directeur ayant eu tous les succès discrets mais réels, il est arrivé dans son parking de la tour qu'il co-dirigeait avec le dessin du petit dernier sur le tableau de bord. Après le déjeuner, il avait prévu d'emmener les siens au cinéma avec un ou deux copains. Comme dans la pub, on ne sait jamais combien il y en a dans la voiture. Et puis, il s'est arrêté une seconde. Il est tombé face aux autres. Pompiers. Hôpital. Coma....

Lire la suite "Mais alors avec qui on va en Egypte à Noël ?" »

Junajah "Sentiers battus" Paroles de Femmes

Lire la suite "Junajah "Sentiers battus" Paroles de Femmes" »

Cogne ta pute !...

Je vous invite à cliquer sur l'image. Puis à jouer le jeu. Démonstration par l'absurde. Démonstration tout de même. La langue n'est pas la notre (ni l'anglais, ni l'espagnol, ni le chinois, ni l'hébreu), mais on comprend. Trop peut être.

Lire la suite "Cogne ta pute !..." »

D'où viennent les hétéros ?

C'est avec ce titre percutant que les Inrockuptibles ouvre un article selon lequel l'hétérosexualité est une construction sociale récente. Ce concept aurait été imposé par le pouvoir médical au XIXème siècle. L'éditeur du livre "Hétéros" dont fait référence l'article, explique : "Reçue comme allant de soi, immuable, quasi naturelle, et essentielle au lien social, l'hétérosexualité n'a guère jusque-là été questionnée. Aussi aura-t-il fallu le développement des recherches gay et lesbiennes pour qu'elle apparaisse enfin dans son étrangeté et sa portée normative. Il y a une histoire de l'hétérosexualité, une identité, un genre hétérosexuel non pas inné mais produit par un certain nombre de lieux et de pratiques dont Hétéros, pour la première fois en France, dresse un inventaire critique. Les sites et chats de rencontres, les danses enlacées (une singularité proprement occidentale), les manières de divorcer, l'autobiographie, la littérature " psy " sur le couple, les sciences sociales nord-américaines, les...

Lire la suite "D'où viennent les hétéros ?" »

On ne peut plus rien dire... enfin...

A deux reprises déjà ( Le monde change, avant, les pédophiles avaient le droit de parler à la télévision et Chaque jour qui passe on perd en liberté), j'ai attiré votre attention sur les consensus du plus petit dénominateur commun, sur l'obligation du politiquement correct qu'on veut nous contraindre à avoir. Alors, je crois que je vais me risquer à balancer un ensemble de phrases. J'en ai rien à foutre du réchauffement de la planète, des conflits qui ont lieu dans les autres pays, de savoir qu'il y a des gens qui du fait de leur naissance ont plus de chance que d'autres, de me battre contre les inégalités (versus iniquités...), de savoir si Pierre Paul ou Jacques est homo, hétéro ou bi. Idem pour Pierrette, Paulette ou Jacqueline (quoique...). De même, j'en ai rien à foutre des religions, d'être étiqueté par des sots parce que je fais une blague...

Lire la suite "On ne peut plus rien dire... enfin..." »

Il y a ton allure quand tu marches juste devant...

Il y a ces petits moments qui se passent devant nous auxquels on ne consacre pas assez de temps. Il y a des silences qui suspendent le temps. Il y a des inerties qui nous font avancer plus vite qu'on le souhaite. Il y a des il y a qui sont autant d'instants qui nous rendent amoureux. C'est joli ces instants qui nous font garder en nous de la nostalgie de bonheur. Et puis, aux contours, on se demande si tout cela a un sens. Parfois, on se dit que les fissures de l'existence nous donnent plus de vie. Comme une ride. Une ride qui rappelle que l'on a une histoire, une profondeur, une âme. Il y a enfin ce qu'on reporte parce qu'on ne sait pas qu'on va partir. Comme pour braver un je ne sais quoi. Et puis on ne voit pas la fissure dans la peinture du...

Lire la suite "Il y a ton allure quand tu marches juste devant..." »