« L'invité du mardi : "Pourquoi les medias - et les Français - ne soutiennent pas les startups ?" par Cédric Giorgi | Accueil | Elle m'a posé une question... »

L'invité du mardi : "Pourquoi les medias - et les Français - ne soutiennent pas les startups ?" par Cédric Giorgi

LoveLes Français, et encore plus les médias Français n'aiment pas l'innovation. C'est un fait. C'est certainement le revers de la médaille que d'avoir une histoire si chargée et si passionnante. Nous sommes tellement à penser au passé glorieux, à ce qui a fait de la France ce qu'elle est aujourd'hui, qu'il nous est difficile de regarder de l'avant, de regarder ou même plutôt d'anticiper les innovations et les changements. Est-ce que cela est gênant pour notre vie de tous les jours ? Pas forcément, puisque notre qualité de vie est une des meilleures du monde si on se base sur l'Indice du Développement Humain. Là ou c'est gênant par contre, c'est lorsque l'on parle d'entreprises, de startups, d'innovation... puisque dans ce cas là il faut surtout se concentrer vers le futur, les nouvelles perspectives, et oublier tout le passé...

En France, notre CAC 40 se compose essentiellement de sociétés qui ont plus de 25 ans... ou plus de 40 ans pour la plupart. Regardez aux Etats-Unis, et les sociétés les plus valorisées en Bourse (ce qui, je vous l'accorde n'est qu'une indicateur parmi d'autres)... et vous verrez que les plus grosses, sont des sociétés du digital, de l'IT et qu'elles ont moins de 25 ans. Sauf qu'au départ, ces grosses sociétés n'étaient ni plus ni moins que des startups, qui ont bénéficié d'avantages concurrentiels énormes en comparaison de l'Europe. Il ne s'agit pas ici de tous vous les citer, mais de se concentrer sur un seul : l'absence d'amour et de soutien pour l'innovation, au premier rang donc les médias Français.

En fait, je ne sais pas si nous pouvons y faire grand chose, j'ai l'impression que c'est dans nos gènes... Quand nous rencontrons quelqu'un qui veut lancer un nouveau projet, un produit innovant, notre première réaction sera d'être sceptique, ou de se demander pourquoi changer quelque chose qui marche déjà assez bien. Pour prendre l'exemple des Etats-Unis encore (désolé, mais qu'on le veuille ou non, ce sont les leaders de l'innovation dans les technologies...) la réaction majoritaire que vous aurez quand vous présentez votre projet innovant c'est "Wow, that's cool, congrats. When can I test it? How can I help you?". Assez différent donc des réactions françaises et européennes... Un exemple assez frappant : le Minitel. C'était une super innovation, venant de France. Le problème c'est qu'Internet était bien mieux, mais combien de temps avons nous eu besoin avant de nous en persuader ? Combien de retard avons du nous prendre avant de finalement embrasser Internet ?

Attention, je ne dis pas là que nous n'avons pas d'innovation en France. Loin de là, et nous en avons des preuves tous les jours. Nous avons parmi les meilleurs ingénieurs du monde, nous avons de très bonnes startups qui se lancent avec de très bon concepts... mais nous n'avons malheureusement pas d'écosystème qui permette leur éclosion facilement, qui en fasse la promotion, qui les mette en avant etc. (Et il y a aussi un autre sujet qui nous fait cruellement défaut : l'innovation commerciale. En France, innovation veut dire technologie, alors que bien souvent l'innovation peut aussi venir du marketing, du modèle commercial etc. mais ceci est un autre sujet).

Mardinvit Le rôle des médias dans tout cela est cruel, puisqu'ils sont à l'image des Français. A part quelques chroniques spécialisées, combien de fois avez-vous eu une une d'un magazine sur une jeune société innovante ? Combien de fois avez -vous découvert un nouveau modèle e-commerce au 20h de TF1 ? Trop rarement! Vous n'imaginez même pas la difficulté qu'ont les startups pour se faire connaître des médias, pour susciter leur intérêt. Et ce qui est encore plus pervers dans tout cela, c'est quand les médias Français ont cette fâcheuse tendance à parler plus facilement des startups de la Silicon Valley... Quand ils décident de parler d'innovation, ils se tournent alors vers les USA, alors qu'en bas de chez eux de nombreuses jeunes pousses s'égosillent pour se faire connaître. Quand une startup s'installe outre-atlantique, c'est non seulement pour se développer sur le marché américain, mais c'est aussi du coup plus facile de faire parler d'elle en France... un peu dingue non ? On dit beaucoup des Français qu'ils sont chauvins, mais s'il y a bien un domaine dans lequel ils ne sont pas chauvins, c'est bien l'innovation. Et pour le coup j'aimerais qu'on le soit un peu plus ! Combien de fois j'ai vu des Français (médias ou non) préférer le concurrent américain d'un service Français... tout simplement parce que c'est américain !

Pour en revenir à la couverture des startups par les médias, ce qui est encore plus dommage ce que nombreuses de ces sociétés innovantes n'ont pas pour seul objectif le profit, mais veulent aussi changer le monde (Dans l'industrie numérique, on appelle ça "Digital for Social Change") et donc tout le monde a à y gagner de les faire plus connaître. Mais même quand on parle de changer le monde en bien, il semble que cela ne donne pas envie aux Français... (Regardez par exemple le gagnant du dernier StartupWeekend Toulouse, Jimmy Fairly, et son modèle de vente de lunettes en ligne)

Et dans "médias", je parle de tous les médias, la télé, la presse écrite, les blogs etc. Trop peu nombreux sont les blogueurs qui soutiennent les startups d'un petit article coup de coeur par ici par là. (C'est malheureusement logique, si je veux être scénique, puisque la jeune société ne pourra pas couvrir de cadeaux ou payer pour des billets sponsorisés comme le font des grandes marques nationales ou internationales...).

Nous avons besoin, en France, de beaucoup de plus de prescripteurs de notre innovation, et cela commence donc par nos propres médias: Facebook, Twitter, Blogs etc. jusqu'aux grands médias traditionnels. Alors qu'on se le dise !

 

Cédric Giorgi *

* Cédric Giorgi (@cgiorgi sur Twitter) est Directeur Marketing de Goojet, Rédacteur sur Techcrunch France et Organisateur de la conférence Techcrunch France Remix.

30/11/2010

TrackBack

URL de trackback pour cette note :
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c5abc53ef0147e04205e1970b

Ci-dessous la liste des blogs faisant référence à la note L'invité du mardi : "Pourquoi les medias - et les Français - ne soutiennent pas les startups ?" par Cédric Giorgi:

Commentaires