« TEDx, la raison d'être et moi | Accueil | The Coca-Cola Case, Coca cola aurait fait tuer des syndicalistes »

Nicolas Bordas m'a tuer

Idee-qui-tue-bordas-eyrolles Nicolas Bordas le patron de TBWA m'a tuer. Souvenez-vous de son livre l'Idée qui Tue qui m'a bien amusé. Un livre de publicitaire qui aimerait bien être plus qu'un communiquant, un livre qui pose des questions sur le prochain livre. A la suite de son livre, et de la vidéo (et bien que reçevant des mails de gens bienveillants me disant, en substance, "perds pas ton temps, c'est un con" ou "je te l'écris en off, tu as bien raison de le tacler dans sa superbe" ou même des "il est méchant, ne le cherche pas trop"), j'ai adressé à Nicolas Bordas le Journal de l'Extime de Michel Tournier pour qu'il ait une saine lecture. Une lecture qui l'amène sur un chemin.

Comme dans un schéma markovien, une alternative s'ouvrait alors devant lui : "merci pour le livre, mais je n'ai pas le temps de le lire en ce moment" ou "merci pour le livre, je vais le lire". Il a choisi la seconde formulation en ouvrant l'avenir par un "et nous en parlerons autour d'une table". C'est un Président de grand groupe machin toussa alors je lui ai sms-é l'inviter avec plaisir dans une adresse entre soi de la rue de Varenne. C'est vrai quoi, je respecte ceux qui jouent le jeu !

9782842711726 Mais voilà, Nicolas Bordas m'a tuer. Il a dit, il ne l'a pas fait (alors qu'il semblait important pour lui de jouer le jeu des blogs). Comme une bonne publicité. Comme une vraie fausse épidémie de grippe H1N1. C'est terrible quand on y pense. Pas pour moi. Ni pour lui, c'est un grand garçon. Moi aussi. Mais pour l'idée qui tue. Oui, l'idée de son bouquin. L'idée qui tue est l'extime. Une idée qui s'applique à tout, à la relation à l'autre, à la vente de produits, à la com', à la pub, à la politique... voire même, et surtout, à notre humanité digitale. L'extime est ce chemin par lequel nous passons pour aller du professionnel à l'intime ou, dans un autre cadre, du 4x3 à l'achat du produit. Notre relation à la marque, à la personnalité. Oui, c'est un trait d'union entre ce que nous montrons et ce que nous devenons. Ce que nous espérons et ce que nous sommes.

C'est le cœur de la matrice de la relation digitale entre les internautes.

Pour me suivre sur Twitter : http://twitter.com/MryEmery

01/02/2010

TrackBack

URL de trackback pour cette note :
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c5abc53ef0120a83529a0970b

Ci-dessous la liste des blogs faisant référence à la note Nicolas Bordas m'a tuer:

Commentaires